HISTOPATHOLOGIE  DE  L' OREILLE  MOYENNE  (CAISSE  DU  TYMPAN)


LE  CHOLESTEATOME  ET  SES  LESIONS   ASSOCIEES

                                                                         

                                                          Dr. ANDRE  LOPEZ                                                              médecin anatomo-pathologiste  
      Clinique Causse 34440  Colombiers F.


                                                                                                     

                                                

I - Introduction

Le cholestéatome (dont le nom même prête à discussion) peut être défini comme un "kyste" épidermique occupant l'oreille moyenne. Il est rarement congénital : le tympan est alors intact. Beaucoup plus souvent, il résulte d'une invasion de la caisse par l'épiderme du tympan (oreille externe),que cet épithélium se soit invaginé à la faveur d'une rétraction tympanique totale (Schrapnell) ou qu'il y ait pénétré par une peforation marginale.

Il se présente dans la caisse comme un «sac» extensif dont la paroi ou « matrix » (Bremond & al.,1980) se compose, sur le plan histologique, d’un épithélium malpighien kératinisé et d’un stroma conjonctif (Fig.1,2).

Sac,osselet
Petit sac cholé
Fig.1- Sac cholestéatomateux reposant sur l'un des osselets, vue partielle.
Fig. 2 - Petit sac cholestéatomateux isolé
Eo,  épithélium malpighien en coupe oblique, Et,  en coupe transversale ; K, contenu kératinique ; Ol, osselet ; S, stroma.  Flèches rouges: limite interne de l'épithélium malpighien. Flèche noire : stratum granulosum

  Ce «sac» manifeste une agressivité certaine pour la chaîne des osselets et même pour l’oreille interne. Elle est liée à la présence anormale dans la caisse du tympan de l' épithélium malpighien, kératinisé, donc pourvu d'un  stratum granulosum (Fig.2), à l’otite chronique moyenne cholestéatomateuse dont il est plus ou moins directement responsable et surtout, à un ensemble d’autres lésions associées ou «satellites».
           Stimulant et aggravant la maladie, ces dernières rendent impérative une exérèse chirurgicale du cholestéatome aussi large que possible. Nous avons repris ci-dessous, en liaison avec le site de la Clinique Causse, un travail d’ensemble original déjà présenté il y a plus de 10 ans (Gratacap,Lopez & Vincent,1993 ; Gratacap,Lopez,Vincent & Vandeventer, 1994)
. Réactualisé et illustré par de  très nombreuses figures, il permet de découvrir ou de mieux connaître le cholestéatome et ses lésions d’accompagnement  sur la base de leurs aspects histo-pathogéniques.

II - Sommaire
1- Matériel et Techniques
2- Muqueuse de caisse normale et osselets
3- Structure histologique du cholestéatome
4 -Lésions associées au cholestéatome
4.1- Otite moyenne  
4.2-Hyperplasie pseudo-glandulaire
4.3-Tympanosclérose
4.5- Granulomes macrophagiques
4.5.1-Granulome à cholestérol
4.5.2-Granulome à kératine  
4.5.3-Granulome mixte
4.5.4-Granulomes à corps étrangers
4.5.5-Lésions diverses  
4.5.5.a-Névrome de caisse
5-Lésions ossiculaires en général, associées ou non au cholestéatome
6-Diagnostic différentiel
6.1-Diagnostic différentiel du cholestéatome
6.1.1-Tumeur glomique
6.1.2-Schwannome
6.1.3-Papillome de caisse    
6.1.4-Choristome de caisse
6.2-Diagnostic différentiel des lésions associées
6.2.1-Granulomes giganto-cellulaires
7-Commentaires  
8-Bibliographie



Ces recherches ont été effectuées jusqu'en 1997 dans le cadre de la Fondation Jean Causse, Colombiers



Clinique Causse, 34440 Colombiers.